Des nouvelles ! Pause 2017 !

Des nouvelles

 

 

Donc voilà, en ce moment je travaille.

C’est pas vraiment un secret mais c’est vrai que j’en ai pas parlé publiquement avant… Ça a rien d’excitant, ça n’a même rien à voir avec l’art… mais c’est comme ça ! Faire des dessins ou des vidéos c’est sympa mais malheureusement ça ne payait pas mes factures.
A vrai dire, ça fait des années que je vis très difficilement de ma passion et je pense que je réussissais à survivre grâce à un loyer peu élevé et un mode de vie modeste. Mais voilà, aujourd’hui j’ai 30 ans et j’en ai marre de vivre comme une étudiante alors j’ai décidé de me prendre un peu en main et de prendre un boulot alimentaire.

 

 

Des nouvelles

 

 

Bon, pour le moment, tout ce que je peux vous proposer ce sont les dernières rediffs live de la collection Street Fighter. Je sais que ça n’intéresse pas tout le monde mais je tenais à compléter cette série commencée il y a un an pile. Je ne suis pas sûre de remettre d’autres rediffs sur ma chaîne, ou alors peut-être en accéléré. Les lives reprendront quand j’aurai fini mon contrat donc soit à la fin de l’année soit début 2018. J’ai également très envie de faire le Inktober en octobre mais j’ai peur de ne pas trouver le temps… cela dit, je ne suis pas obligée de faire les 31 dessins prévus (l’année dernière, j’en avais fait « seulement » 12).

Il y a beaucoup de choses que j’aimerais faire en fait : essayer des nouvelles techniques comme l’aquarelle, tenir un carnet de croquis ou faire des tutos en vidéo (très demandés). Malheureusement tout ça prend beaucoup de temps et ne me rapporte rien financièrement donc ça ne peut plus être ma priorité. C’était pas (trop) un problème pendant des années mais ça l’est aujourd’hui. Oui, être dessinateur est une voie difficile mais c’est pas impossible et il ne faut pas que vous soyez découragés. Vous me direz peut-être que je n’ai pas assez démarché, que j’aurais dû démarrer plus de projets, que j’aurais dû me lancer sur Tipeee etc. mais j’assume mon choix qui a été pleinement réfléchi, celui de sécuriser mon présent mais aussi mon avenir avec un « plan B ».

 

Comme je l’ai dit, cette situation est temporaire, peut-être que je reviendrai à temps plein sur le dessin si je peux me le permettre, peut-être que je ferai 50/50 selon les opportunités (un mi-temps stable et faire mes projets sur mon temps libre)… On verra mais voilà, vous savez tout ;) Bonnes vacances à ceux qui en ont !

 

 

Des nouvelles

9 réponses à “Des nouvelles ! Pause 2017 !

  1. Tu as tout à fait raison de penser à TOI il est jamais trop tard :)
    et de travailler à côté de ta passion qui est le dessin!
    Car oui hélas, le domaine de l’Art est un avenir incertain …Et idem pour moi, ça ne paie pas les factures et autres trucs…Mais ne jamais arrêter le dessin !!! Très bonne continuation à toi et courage pour la suite

  2. Bonjour Sophie,
    Je viens de voir ta vidéo-bilan (je ne commente pas directement sur Youtube que je trouve très mal élevé :), dsl).
    Je comprends très bien ce que tu dis sur le Japon y vivant depuis un peu plus de 2 ans (1 an d’école de langue puis entrée en Master Scientifique). J’ai passé les 30 ans et il n’y aurait que la « formidable vie au Japon », je serai rentré depuis longtemps.
    Heureusement, j’ai la chance de faire des études et de la recherche passionnantes dans une université top niveau. Etudes payées en bossant comme un dingue à côté, mais, bref…. Par contre, je ne vois absolument pas l’intérêt de rester ici après, à part avec une éventuelle bourse pour continuer en Doctorat. De ma classe originale de 25 élèves de l’école de langue, nous ne sommes plus que 4 au Japon. Tout le monde, bien que (sur) diplômé du supérieur dans son propre pays a galéré (et donc renoncé) pour trouver des emplois mieux rémunéré qu’employé en konbini ou serveur, à part les anglophones natifs qui se la coulent douce en filant des cours non/peu préparés que les japonais payent une fortune…
    Les relations avec les Japonais… Déjà, heureusement que j’ai autour de moi plein d’étudiants Chinois, Coréens ou Russes pour avoir des conversions en Japonais franches et intéressantes (disons des gens qui argumentent, contre-argumentent, ou te disent clairement qd tu racontes de la merde, …). Pourtant, je connais aussi des Japonais supers par le biais d’assos de développement local qui sont en partenariat avec ma fac, des Japonais qui essayent de faire bouger leurs concitoyens et avec qui j’ai pu faire plein de trucs supers intéressants. Le problème c’est que c’est du bénévolat, alors quand tu bosses comme un fou en plus des études, et donc que t’as peu de temps libre, ça finit par lasser d’aller sur des chantiers ou des actions éducatives auxquels les japonais entre 25 et 60 ans ne font pas l’effort de participer…
    Quand à être une femme au Japon. C’est horrible à quelle point les Japonaises intériorisent le fait de n’être que des petites choses sans avenir. Je n’essaie même plus de draguer. Pour conforter les légendes, c’est pas dur pourtant. Mais se retrouver soit face au vide intersidéral qui couche pour des cours d’anglais gratuit, soit face à des filles perdues qui ont l’impression de n’avoir aucun avenir propre si elles ne deviennent pas vite, très vite des mamans, c’est pas très excitant. Ça a l’air caricatural. Toutes les japonaises ne sont pas comme ça ou ne veulent pas être réduite à ça, mais elles subissent une telle pression que passé 25 ans, elles arrêtent de rêver et ça se finit un peu comme ça…
    Voilà, … moi aussi j’ai raconté ma vie. :)
    J’espère que tu vas arriver à tes fins de « mi-temps/activité personnelle », ça me semble un super projet de vie.

  3. Longtemps que je n’étais pas passé mais sache que je t’avais commandé des dessins lorsque tu étais au Japon et on les a fait encadrer et accrocher au mur. Garde la motivation ! Y a des gens qui posent les yeux avec plaisir sur tes dessins tous les jours ;).

  4. Ton choix est tout à fait respectable comme tu t’en doute et je t’encouragerais quoi que tu fasses. Et ce que cela concerne tes projets artistiques ou pas. Car ta personne reste ce qui peut me préoccuper le plus et je te souhaite de trouver des réponses à tes questions pour mener tes futurs projets à bien.

  5. Comme je te comprends… Je connais à peu de choses près la même situation que toi depuis des années, la seule raison pour laquelle je n’ai pas de side job c’est que j’ai la chance d’être dans un couple stable, sans enfants et sans gros projet financier. Mais sur un plan personnel je suis comme toi, à 30 ans je n’en peux plus de ne pas gagner normalement ma vie. Même pendant les périodes où j’ai beaucoup de travail, je ne touche pas le smic. Il y a des jours où je voudrais tout arrêter et élever des corgi.. bref bon courage ! Moi je continuerai à te suivre peu importe ton rythme de posts :) et bon courage !!

  6. Jordy m’avait donné de tes nouvelles quand on s’est vu en juillet. J’espere que tu pourras vite revenir à des projets plus proches de ce que tu souhaites.

  7. Oh oui tu nous reviendras! *^*
    En attendant, prends soins de toi et fait ce qui est nécessaire pour toi :)
    A très bientôt et des gros bisous plein de copic, de kaamelott, de bouffe et de miaou!

  8. On ne se connait que de loin ;-) et pour cause je te suis juste sur twitter depuis qq temps déjà… mais j’admire les gens qui ont le courage de tenter, de se réorienter et de l’assumer et tout ça sans abandonner leur passion… donc, je t’envoie toutes les ondes positives que je peux pour qu’elles te portent chance et énergie pour que tu puisses rebondir encore plus forte !!!!!!!!
    Passionnément, parce que finalement, c’est bien cela qui nous lie ^_^
    Damoclès @ukoghz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *